Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)


Les Voisins de la Place

Bla bla bla bla
sarah-k : Oui ! Je veux bien chanter mais en aucun cas, je prends le RER.
castor : Ne pas prendre le RER est effectivement une sage décision.
sarah-k : Tu es à Paris ?
castor : Oui, oui
sarah-k : Ah ! Ben, on se voit alors.
castor : Le dernier bar avant la fin du monde, Samedi?
sarah-k : C'est encore la fin du monde. Non ! Samedi, mariage....
castor : Dimanche?
suzanne-r : Simplement un p'tit coucou :-)
sarah-k : Un p'tit coucou Suzanne.
suzanne-r : 14/07/07 - je re-visite mon joueb ... que c'était naïf... mais je ris encore en lisant tes commentaires :-)
suzanne-r : 14/07/17 :-))) à force de visiter mes archives :-)))
sarah-k : Hello ! Suzanne
27/08/17.
Oui ! On a passé des bons moments.




Vous l'avez dit !

RESF numéro d'urgence

contact

Sur Place

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Délinquants solidaires
--> Délinquants solidaires


                        
                                          Belleville  Paris 19


Mobilisation du 8 avril des délinquants solidaires

"Si la solidarité devient un délit,
nous demandons à être poursuivis pour ce délit !"

Mercredi 8 avril à 13h00
A Paris et dans plus de 60 villes en France

A PARIS : rendez-vous à 13h00, Place Saint-Michel

Aujourd’hui, en France, accueillir, accompagner, ou seulement aider une personne en situation irrégulière est devenu un délit… Parce que le gouvernement français s’est donné comme objectif en 2009, l’interpellation de 5000 aidants et de 5 500 en 2011, en assimilant citoyens solidaires et militants bénévoles aux trafiquants de main d’œuvre et autres passeurs….


Nous sommes tous concernés par ces objectifs chiffrés, parce qu’ avant d’être «sans-papiers», ces hommes, ces femmes et ces enfants sont des personnes en difficulté, isolées et démunies et  il est de notre devoir de citoyen de les aider dans la dignité et le respect dû à chaque être humain.

Délinquants-solidaires (site)

RESF


Ecrit par sarah-k, à 15:05 dans la rubrique "ACTU".

Commentaires :

  sarah-k
sarah-k
09-04-09
à 10:39

Le délit de solidarité aux sans-papier existe t-il?

Le Monde

  ImpasseSud
ImpasseSud
27-04-09
à 15:16

En Italie, le délit de solidarité existe aussi

Voilà trois semaines que je tergiverse pour poster ce commentaire car, en Italie, le délit de solidarité existe aussi : on appelle ça "favoreggiamento all'immigrazione clandestina". L'histoire qui est arrivée à mon mari serait bien trop longue et bien trop compliquée à raconter, mais, en gros, au début du mois, c'est ce dont la police voulait l'accuser (avec le séquestre de son véhicule et l'arrestation) parce que, en voiture, il reconduisait à sa bicyclette qu'il avait laissée sur le front de mer un Marocain sans-papiers qui travaille au noir dans l'immeuble d'à côté. 

Les sans-papiers étant désormais "coupables du délit de clandestinité", les patrons des barques de pêche qui portent secours aux migrants à la dérive ou sur le point de couler en mer ont l'obligation de les dénoncer, et depuis février dernier, idem pour tous les médecins (et personnels voisins) qui, dans leurs cabinets ou dans les hôpitaux soignent un patient sans-papier, faute de quoi eux aussi risquent d'être accusés de "favoreggiamento....etc... En ce qui concerne les pêcheurs, il y a déjà des procès en cours.

Voilà ce que les médecins qui pensent que la dénonciation ne fait pas parti du serment d'Hippocrate affichent sur leurs plaques, portes ou blouses blanches:

... sans compter tous les risques sanitaires qu'une loi aussi stupide fait courir à l'ensemble de la population :(


  sarah-k
sarah-k
28-04-09
à 10:34

le délit de solidarité existe

Incroyable !
Quelle régression dans toute l'Europe.
Une seule chose à faire : Résistons!
Et un grand merci pour ton histoire, Impasse.

En France, les personnes sans papiers ont l'aide médicale gratuite en raison des risques sanitaires.
Il y a quelques temps, il y a eu un moment de panique  car la rumeur disait que les flics étaient aux abords des centres pour les rafler.
Aucun cas à ma connaissance.
Il y a eu en revanche des rafles à Belleville aux abords des centres associatifs dispensant des cours de français.

  ImpasseSud
ImpasseSud
28-04-09
à 17:37

Re: le délit de solidarité existe

En fait, ici aussi les sans-papiers ont le droit à l'aide médicale gratuite, et jusqu'en février dernier, les médecins, de par la loi, n'avaient pas le droit de les dénoncer. C'est suite au vouloir de la Lega Nord (dont fait partie le ministre de l'Intérieur Maroni), et avec l'aval de la majorité de Berlusconi que la loi a été changée : maintenant elle leur donne "la possibilité" (non pas l'obligation) de les dénoncer. Mais vu qu'en même temps, elle a fait voter une loi qui rejette les sans-papiers dans la catégorie des "criminels" que les médecis ont l'obligation de dénoncer, s'ils ne les dénoncent pas, ils sont donc en infraction et peuvent être poursuivis.
Les conséquences ont été immédiates : le nombre des consultations des immigrés dans les dispensaires et les hopitaux publics a chuté d'un seul coup. Quand on pense que la tuberculose est déjà en recrudescence... et ne parlons pas de ce qui pourrait se passer avec la grippe qui s'annonce peut-être.

Heureusement, ici aussi il y a des gens qui résistent, mais le problème, c'est qu'il y a vraiment une disparité entre les méthodes des personnes de bonne volonté et celles de la masse assez importante des moutons qui s'adaptent à l'air du temps, se sentant au contraire investis du droit supérieur de piétiner non seulement les plus humbles, mais aussi leurs pairs. Quelle régression ! comme tu dis.

 

Mise à jour du 29.04.2009 : hier soir, dans un sursaut de bon sens de dernière minute (car je doute qu'il s'agisse d'humanité), et suite à l'opposition que la norme relative aux médecins, après avoir eu l'accord du Sénat, avait rencontré à la Chambre des députés, même au sein de la majorité, le ministre de l'intérieur italien a déclaré que les normes relatives aux médecins seraient exclues du "paquet sécurité" adopté en février. De toute façon, tant que la loi continue à assimiler les sans-papiers à des "criminels", la question reste ambigüe. Et de toute façon, il n'en reste pas moins que le climat de confiance préalable s'est irrémédiablement dégradé, et que les sans-papiers y réfléchiront à deux fois avant d'aller s'adresser aux structures publiques.
Il est intéressant de savoir qu'au Sénat, la norme était passée à travers un vote à main levée, mais que l'opposition à la Chambre des députés s'est manifestée au cours d'un vote à bulletin secret.


  sarah-k
sarah-k
30-04-09
à 12:16

le délit de solidarité existe


Un sursaut de bon sens, c'est déja ça de pris !!

  ImpasseSud
ImpasseSud
05-05-09
à 09:04

Re: le délit de solidarité existe

Après avoir fait un pas en arrière ambigu avec les médecins, hier, le Ministre de l'intérieur a remis ça avec les proviseurs. En fait, c'est plus simple que de faire des rafles à la sortie des écoles. Ils viennent de lancer une pétition dans le corps enseignant : "Ici on ne dénonce pas, ici on enseigne". Jusqu'où ira-t-on ?!

  sarah-k
sarah-k
05-05-09
à 16:46

le délit de solidarité existe

En France, on a pas encore osé!
Tout le monde, papiers, pas papiers peut être scolarisé.
Mais je te rassure, les papy et mamy (surtout Chinois) sont raflés à la sortie des écoles.

  ImpasseSud
ImpasseSud
06-05-09
à 19:32

Re: le délit de solidarité existe

En effet, tu l'avais déjà raconté avec RESF.
Enfin, le Ministre de l'intérieur, qui avant avait tout d'abord tenté d'inventer le parquage des enfants d'immigrés dans des classes séparées, a fait marche arrière, sur la protestation du président de la Chambre des députés, cette norme étant anticonstitutionnelle. N'était-ce pas évident vu que l'école est obligatoire pour tous, sans distinction de ... Cette mesure rappellerait étrangement les lois raciales de 1938.
En fait, ici, on vote des lois, mais plutôt que de faire le nécessaire pour contrôler qu'on les applique, par peur de gêner quelqu'un on préfère obliger les gens à se mettre dans des situations risquées ou illégales qu'on poursuivra ou sur lesquelles on fermera les yeux, suivant les circonstances....  C'est ainsi que tous les sans-papiers qui subissent un contrôle ne sont pas forcément arrêtés ou expulsés. Quant aux immigrés avec permis de séjour, la police met souvent un an ou plus pour le leur renouveler. Ce qui fait que quand ils le reçoivent soit il est déjà échu soit il est sur le point de l'être. Il arrive cependant que quelqu'un se réveille. A Florence, l'équivalent du commissariat central vient de décider de les délivrer dans les 45 jours au plus.




Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom