Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)


Les Voisins de la Place

Bla bla bla bla
sarah-k : Oui ! Je veux bien chanter mais en aucun cas, je prends le RER.
castor : Ne pas prendre le RER est effectivement une sage décision.
sarah-k : Tu es à Paris ?
castor : Oui, oui
sarah-k : Ah ! Ben, on se voit alors.
castor : Le dernier bar avant la fin du monde, Samedi?
sarah-k : C'est encore la fin du monde. Non ! Samedi, mariage....
castor : Dimanche?
suzanne-r : Simplement un p'tit coucou :-)
sarah-k : Un p'tit coucou Suzanne.
suzanne-r : 14/07/07 - je re-visite mon joueb ... que c'était naïf... mais je ris encore en lisant tes commentaires :-)
suzanne-r : 14/07/17 :-))) à force de visiter mes archives :-)))
sarah-k : Hello ! Suzanne
27/08/17.
Oui ! On a passé des bons moments.




Vous l'avez dit !

RESF numéro d'urgence

contact

Sur Place

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Divagations d'une intermittente du spectacle
Divagations d'une intermittente du spectacle sans annexes.


La culture est en crise -peut-être pas la création artistique et l’émergence d’idées-, mais la culture est forcément en crise puisque la société est en crise, que la civilisation humaine est en crise…
D’ailleurs, il faudrait faire un gros effort de sémantique et retrouver ou préciser les mots : crise, j’ai dit « crise », tiens !
Il n’y a pas de crise sinon du système économique mondial, mais il y a bien questionnement fondamental de la société humaine à l’échelle planétaire quant à son existence et son devenir, ses choix, quant à la pérennité de la race humaine….
Dans l’aggloméré des discours qui font courir les mots reviennent souvent ces paroles :
« il y a perte de sens », « il faut redonner du sens ».
Mais c’est insensé de ne pas pouvoir s’arrêter à la croisée des sens, juste un temps, et de penser si vite, si mal, si paresseusement comme celui qui soliloque en attendant une rame de métro dans la foule sur le quai.
« Qu’est-ce qu’il a dit ? ». Je ne sais pas, donc cela n’a pas de sens » et cela ne fait plus « sens » puisque cela ne se rattache à aucun savoir.
Le savoir commun à toute l’expérience humaine depuis que l’être humain fait la différence passe par des cultures continentales, nationales, communautaires …aïe, aïe, aïe encore un mot galvaudé, rempli de sens non recensés, non « ressensés »…., des cultures claniques, tribales, de castes, de classes …aïe, aïe, aïe, voilà un mot socialement impudique des cultures de groupes, d’individus, de la ville, de quartiers, de banlieues, de rues, de la campagne, de la mer, des rivières, de la montagne, de la plaine, de la jungle, du désert, …. et voilà la culture empêtrée dans ses propres productions : l’anthropologie et l’ethnologie et surtout l’idéologie …j’ai osé cet autre mot dont la parole est coite.
Voyons : idéologie n.f. (1796 ; de ideo- et -logie) 1° Hist.philo. « Science qui a pour objet l’étude des idées, d leurs lois, de leur origine »(Lalande) 2°péj.Analyses, discussions sur des idées creuses ; philosophie vague et nébuleuse. 3° (fin XIXe ; vocab.marxiste) Ensemble des idées, des croyances et des doctrines propres à une époque, à une société ou à une classe. « ces biens bourgeois que sont par exemple, la messe du dimanche, la xénophobie, le bifteck-frites et le comique de cocuage, bref ce qu’on appelle une idéologie » Barthes. Système d’idées, philosophie du monde et de la vie. « La révolution du XXe siècle … est d’abord une politique et une idéologie » Camus
L’idéologie, aujourd’hui, est de « droite » : le capitalisme se pense et revendique des intellectuels de « droite » (dixit Luc Ferry). « La victoire mondiale du libéralisme (économique, financier, politique, culturel) sur le communisme et ses succédanés réanime et structure une idéologie mondiale dominante selon laquelle la liberté des échanges et la démocratie (projet de Wilson dès 1917) sont les seuls vecteurs de ce nouveau messianisme : la mondialisation » (Histoire n°270).
Démocratie …démocratie bourgeoise ?!…démocratie populaire ?!: quel sens et pour quel sens ?
Et puis la culture s’est démultipliée, intensifiée, exhibée depuis qu’elle s’habille du patchwork « identitaire », ….et ce mot-là, alors-là oui, quel mot dans la parole agglomérée que celui d’ « identité-respect-ethno-repères-perdus !!!! » et l’apparence fabrique de la référence sans référent.
Et voilà la culture toutes couleurs dehors récupérée par le marché de l’art et des médias : tout est possible pour la culture des classes, des banlieues et d’ailleurs, quand le marché décide de la promotion du hip-hop, du rap, du rock’n roll, du jazz, du bal-musette, du tango, de la java, du reggae, du graffiti, du tag, du bleu de travail, du jean, du velours-paysan, des bananes, des baguettes et des sept voiles ….
A l’image de la « balkanisation » de notre société qui a du mal a intégré le facteur historique du brassage effectif des populations qui veut que la citoyenneté ne se réfère plus au lieu de naissance et à la couleur de la peau, mais à un choix personnel ou économique d’intégration dans une nation, les courants de culture « marchandisés » et leurs adeptes sont cloisonnés par le marketing. Et la place du non-commercial et de l’expérimental est réduite à une activité-amateur.
Il n’y a donc pas mélange des sens et de l’expérience . N’est-ce pas là une « démocratie » à l’antique où une élite reste maître du jeu selon des critères idéologiques référents consensuels et formels ?
Le « consensus », autre mot terrifiant de la société contemporaine où le débat s’ensable dans les non-sens-dits.
« Mixité sociale », « lien social » sont des mots « déssensués » qui révèlent une impuissance à casser le cloisonnement géographique et social de la culture : l’élite ira vers la banlieue comme le jeune russe, futur propriétaire, allait vers ses serfs dans un élan mystique de pauvreté exotique et sans prise de risque, le « banlieusard » fera une ascension sociale par le Loto ou l’intervention d’une fée Clochette-commerçante et/ou médiatique et alors ? où s’opère la révolution idéologique ? -et la révolution culturelle, qu’est-ce ?
Est-ce là la seule ambition de la mixité que de juxtaposer des enclaves sans qu’opère le mélange, sans refonte des cultures en une encyclopédie du sens et des sens.
La « balkanisation » de nos expériences individuelles de perception du monde et de l’univers nous fait perdre la maîtrise d’une connaissance et d’un savoir ancestraux quelle que soit la civilisation « porteuse » : l’individualisme réduit notre part d’universel sans réinventer le Moi.
Une politique culturelle devrait accoucher le Nouveau de l’Ancien et faciliter la synergie de toutes les sphères culturelles.
La Connaissance est le contrepoids à la Peur existentielle de l’être humain et des sociétés humaines.
Nous sommes des êtres humains : comment faut-il le dire ? de fond en comble, de corps en anima, de geste en signe !
Ecrit par titi, à 08:23 dans la rubrique "ACTU".

Commentaires :

  ded
ded
10-01-03
à 09:35

comment le dire?

C'est trés simple, ma chère titi, il faut le dire de la manière la plus simple et la plus humble: comme notre ami Jean-Claude Vandame l'exprime si bien.
"La vie c'est quelque chose de trés fort et de trés beau...La vie appartient à tous les vivants.It's both a dream and a feeling. C'est être ce que nous ne sommes pas sans le rester. La vie c'est mourir aussi...Et mourir c'est vraiment strong...c'est rester en vie au delà de la mort...Tous ceux qui sont morts n'ignorent pas de le savoir." JCV

  sarah-k
sarah-k
10-01-03
à 10:41

Re: comment te le dire?

Ded de la Place des fêtes, je t'ai ouvert une rubrique "philo" spéciale pour toi afin que tu y inscrives tes pensées impérissables ainsi que celles du grand JCV.
T'es sûr que tu ne devrais pas toi aussi te mettre à la recherche des annexes?
premier rassemblement le vendredi 10/01/03 à 14h30 à l'angle de la rue Saint-Dominique et de la Place des Invalides.

  tgtg
tgtg
10-01-03
à 11:05

Re: Re: comment te le dire?

Tout n'est pas à rejeter dans la pensée de JVC!!!

ll y a matière à réfléchir...mais vite...avant de mourir !!!

Commençons à la maison et à l'école où l'on ne donne plus les bases nécessaires .........mais c'est tout un débat!!!

  sarah-k
sarah-k
10-01-03
à 13:43

Re: Re: Re: comment te le dire?

L'école,vaste sujet!
justement, je refléchis à la réponse à donner à Kolia (prof d'histoire en zep)qui pense que le collège unique est une "illusion" (j'espère ne pas déformer sa pensée)
Je ferais un article la-dessus et nous pourrons en débattre.
Pour Ded et Jvc c'est comme avec les enfants, il faut donner des "limites" Hop......! Dans la rubrique philo les deux.

Bon Titi, on a débordé du sujet.
De toute façon si cela continue, nous ne pourrons plus exercer nos métiers.

  titi
titi
10-01-03
à 22:26

Re: Re: Re: Re: comment te le dire?

N'oubliez pas de mettre des accents en français comme par exemple à: répondre....
Vous n'êtes pas dans le sujet du tout, à part quand vous faîtes référence à l'école... mais je ne parle pas de cela, mais des cultures et des classes sociales dans une même société.
Quant au collège unique, je vous ferai parvenir mon autre délire à ce sujet...à la semaine prochaine et vive la vie toujours plus intelligente que nous et que l'espèce humaine...

  sarah-k
sarah-k
10-01-03
à 23:03

On n'est pas dans le sujet!

Ouais mais tu nous connais! On est pas discipliné du tout.
Des vrais bourriques.

  sarah-k
sarah-k
10-01-03
à 23:20

Pour l'accent!

Biz a un clavier américain! Alors à moins que tu lui en envoies un par la poste, je vois pas comment faire.

  ded
ded
11-01-03
à 00:14

à propos de la vie!

à propos de la vie, n'oublies pas le biscuit car comme le dit si élégament notre grand Jean Claude Vandame:" un biscuit ça n'a pas de spirit, c'est juste un biscuit. Mais, avant c'était du lait, des oeufs; Et dans les oeufs, il y a la vie potentielle."

  sarah-k
sarah-k
17-01-03
à 09:17

Re: à propos de la vie!

T'es trop fort Dadidou!



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom