Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)


Les Voisins de la Place

Bla bla bla bla
sarah-k : Oui ! Je veux bien chanter mais en aucun cas, je prends le RER.
castor : Ne pas prendre le RER est effectivement une sage décision.
sarah-k : Tu es à Paris ?
castor : Oui, oui
sarah-k : Ah ! Ben, on se voit alors.
castor : Le dernier bar avant la fin du monde, Samedi?
sarah-k : C'est encore la fin du monde. Non ! Samedi, mariage....
castor : Dimanche?
suzanne-r : Simplement un p'tit coucou :-)
sarah-k : Un p'tit coucou Suzanne.
suzanne-r : 14/07/07 - je re-visite mon joueb ... que c'était naïf... mais je ris encore en lisant tes commentaires :-)
suzanne-r : 14/07/17 :-))) à force de visiter mes archives :-)))
sarah-k : Hello ! Suzanne
27/08/17.
Oui ! On a passé des bons moments.




Vous l'avez dit !

RESF numéro d'urgence

contact

Sur Place

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

L'art en mai
L'art en mai

4 ème Nuit européenne des musées, le 17 mai 2008

                    

Plus de 2000 musées en Europe préparent la 4 ème édition de la nuit des musées, samedi 17 mai 2008.
Manifestation gratuite de 19h à 1h du matin.


Ecrit par sarah-k, à 14:24 dans la rubrique "OBJETS ".

Commentaires :

  Blouse-Meta
Blouse-Meta
15-05-08
à 21:58

Eh oui, la taille manequin c'était " 42 " y a un bail !
La grande on lui dirait pas :
- toi, t'as menti !
de peur des représailles...
Tandis qu'à la petite....!

méta :)))
 

  sarah-k
sarah-k
16-05-08
à 07:40

Je me demandais juste si je préfèrerais une gifle en pierre ou une gifle en bronze?


  sarah-k
sarah-k
16-05-08
à 08:08

Je me disais ce matin que mon titre était bien mauvais, ce n'est pas l'art en mai mais les musées en mai, c'est vraiment pas pareil.

  Blouse-Meta
Blouse-Meta
16-05-08
à 09:17

Re:

Oui mais, tu remarqueras que personne, mais personne
n'entre dans notre "roulotte"...Mado, qu'est-ce à dire ?
Plus de nuages ? pénurie de café ? pas du tout :

" Les explication Monsieur Fernand y en a deux : récession et manque
de main d'oeuvre. Ce n'est pas que la clientèle boude, c'est qu'elle a
l'esprit ailleurs. Le furtif, par exemple à complètement disparu."


méta :)))))

 

  sarah-k
sarah-k
16-05-08
à 09:55

A mon avis, il n'y a pas pénurie non plus....
Et si il n'y avait plus de boutiques pour voir les innombrables nuages ?
Si, il y a les grandes boutiques (musées) pour voir les étoiles mortes et les petites où tu vois toujours les mêmes petits nuages.


  sarah-k
sarah-k
17-05-08
à 13:07

Richard Serra

Richard Serra au Grand Palais

Installation prodigieuse
375 tonnes d'acier qui se mesure à l'espace du Grand Palais
Ne poussez pas de hauts cris, d'autres sont capables de construire un sous-marin avec 375 tonnes d'acier.....
Projet Monumenta

L'année prochaine : Christian Boltanski




  Blouse-Meta
Blouse-Meta
18-05-08
à 19:10

Re: Richard Serra

Si je peux au retour de Bruxelles, j'irai voir
Louise Bourgeois, Jan Favre et Richard Serra...
J'emporterai une cane siége, mon cendrier
portatif et une revue culinaire pour la file d'attente,
voilà voilà
méta
 

  sarah-k
sarah-k
18-05-08
à 19:17

La nuit des musées

En fait j 'hésitais beaucoup , tous les musées ou la plupart faisaient leurs shows hier soir.
Mon premier choix, le musée Rodin qui fermait ses lumières et où il fallait se munir d'une lampe de poche pour re-visiter les sculptures à cette lueur.
Un orage de printemps s'abattit sur Paris à 18 heures et ruina dans le même temps mes pivoines et mon courage d'aller si loin.
Second choix, le Louvre , peine perdue, il était pris d'assaut, au bas mot, 1 h30 à 2 heures de queue et pas d'astuce comme dans "le temps" pour entrer par une porte dérobée vers Saint-Germain l'Auxerrois.
Musée Picasso, pris d'assaut à peu près1heure de queue.
Soit, reprendre le métro ou faire 10 minutes de marche pour se rendre au centre Georges Pompidou, ce que je fis.
Pris d'assaut , une heure de queue, mais une astuce pour entrer , une porte ouverte pour accéder au restaurant .


Et me voilà, exactement dans le sens opposé à la queue.
Etonnant, non !

Sculpture de Louise Bourgeois


  sarah-k
sarah-k
18-05-08
à 19:31

Jan Fabre, pas possible hier, trop de monde pour entrer au Louvre.
A, ton retour, tout sera payant, peut être moins de monde, enfin, apporte quand même la revue ;-)

  sarah-k
sarah-k
18-05-08
à 19:39

l'arraignée, l'arraignée est tombée dans la purée......



Un truc que je me suis dit....
Tout le monde fait la queue , très peu de regard sur la sculpture de Louise Bourgeois, personne autour, pas un frisson, tout le monde reste en ligne, bien sage.
Peut-être que l'Art , c'est plus loin, plus haut dans les étages.

  sarah-k
sarah-k
18-05-08
à 19:41

Ceci est la réprésentation d'une table

Non! Ceci est une table.
L'inverse de cela.

Enfin, je n'ai pas perdu ma soirée, j'ai trouvé la table que je voulais!
Méta, tu prends un grand sac aussi...



  Blouse-Meta
Blouse-Meta
19-05-08
à 09:53

Re: l'arraignée, l'arraignée est tombée dans la purée......

Dans la file d'attente, je m'économiserais aussi !
(je m'y économise toujours) Réduire son champs de vision,
un temps, garder précieusement intacte son pouvoir d'émerveillement
pour après, ne pas le gaspiller tout de suite, rester rassembler,
avancer en aveugle.

Tant que je n'aurais pas autour de moi, le minimum vital
d'un mètre carré inoccupé, silencieux !

Car comme le disait Maurice Maeterlinck:

" Prenez garde, vous ne savez pas jusqu'où l'âme s'étend autour des hommes"

Pas de promiscuité donc, à l'ébahissement heureux.

Et puis si j'en crois la photographie, penses tu qu'il est possible
de sortir de la file, évoluer à quatres pattes, entrer sous la
couronne magique en suspension de l'Arraignée, sans  provoquer
une émeute et la désaprobation générale, réduite à ce therme chuchotée
assez fort pour que je l'entende, évidemment, hurlé dans mes oreilles :

- oh ! le culot, oh la resquilleuse !

Je ne m'y risquerais pas, donc la revue culinaire est indispensable,
pour l'appétit et la gourmandise, en attendant mieux !

méta :)


 

  sarah-k
sarah-k
19-05-08
à 12:43

l'arraignée, l'arraignée est tombée dans la purée......

Zut! Alors je suis une gaspilleuse :-))

Je comprends mieux maintenant pourquoi, j'ai des problèmes dans les files d'attente....
Comme j'étais dans l'autre sens, j'ai fait le tour de l'arraignée, juste dans mon champ de vision, une file à droite.
M'est avis qu'il n'ont pas vu l'expo, Louise Bourgeois qui restait payante ce soir là.
Comme ils faisaient la queue pour le gratuit, ils n'ont pas du voir le payant, enfin, c'est une supposition.

  Blouse-Meta
Blouse-Meta
20-05-08
à 08:26

Re: l'arraignée

" laisser tout dans l'état de l'apparition"
disait M. Duras
Je n'ai pas envie d'y entendre des voix "off"

méta

 

  sarah-k
sarah-k
20-05-08
à 16:27

Emily L

Oui! Vous avez raison, Mademoiselle O


  ImpasseSud
ImpasseSud
20-05-08
à 12:27

Belphégor

Sarah, dans les blablas, je me sens à l’étroit car, hélas ou tant mieux, je crois que je mourrai avec mes gros sabots J))) On ne peut pas grand-chose contre les gènes dont on a hérité :-))). Dans le cas présent, s’il faut se consoler de la queue à l’aide d’une revue culinaire, comme le suggère Méta J))), alors il vaut mieux que je reporte ma soif d'œuvres d’art à une prochaine vie.

 

Dans tes blablas, tu disais qu'il paraît que les Français n’aiment pas les musées et que les prix d’entrée prohibitifs y sont peut-être pour quelque chose. J’y ajouté la queue et la foule, car la gratuité ne suffit pas, ta photo de nuit en est la preuve.
En ce qui concerne le Centre Pompidou, je ne sais pas si les horaires sont bons ou pas bons. A mon avis, en matière de musées et quand on prône la divulgation pour tous des connaissances culturelles, ce qui devrait compter, c'est de savoir si l'état actuel des horaires, des prix d’entrée, des queues, et de la foule qu’on est contraint à y côtoyer, qui vous étouffe et vous empêche de regarder à votre bon plaisir, répondent au but qu'on s'est proposé, à la demande qu'on a suscité dans le public.

C’est la raison pour laquelle je pense que l’ouverture une nuit de temps en temps, tout comme la journée sans voitures, c’est de l’esbroufe. Ça fait partie du tape-à-l’œil, des fausses solutions qu’on excogite désormais (on paie même du monde pour ça !) pour faire croire aux gens qu’on ne perd pas de vue les questions problématiques, alors qu'en réalité on n'a aucune intention de les affronter sérieusement. C’est exactement ce que j’ai voulu dire dans mon billet « C’est quand qu’on arrête de jouer ? ».

 

Pour en revenir aux musées, la dernière fois que j’ai passé trois semaines à Paris sans l’encombrement des visites de famille, j’ai dû renoncer à retourner au Louvre et à voir, au Grand Palais, une exposition à laquelle je tenais beaucoup… parce qu’il aurait fallu réserver à l’avance ou gâcher un très grand nombre d'heures à faire la queue. Idem en Hollande, idem à Florence, à Rome, etc…. 

Là, il y a un réel problème, mais, une fois de plus, on a décidé de s’en tenir à la « rentabilité » du côté des fournisseurs du service et à la défense acharnée des droits du côté du personnel. (Durant le pont du 1er mai, l’accès aux ruines de Pompei était fermé pour grève ! Imagine un peu la déception de tous ceux qui, venus de très loin ou exprès, en rêvaient depuis des années !).
Donc pas trop d’horaires, pas trop de personnel, mais l’inclusion à gogo et au pas de course de la visite des musées dans tous les voyages organisés dont la plupart des participants avancent (ou piétinent) en aveugle, come le dit Méta, quand ils ne chahutent pas carrément en faisant un boucan d’enfer pour tromper leur ennui. Tout cela au préjudice du particulier passionné ou simplement curieux et, qui plus est, ne connaît pas... tes astuces, Sarah :-))))).

 

La queue de nuit qui s’est produite à Paris (et sans doute ailleurs) est l’indice d’une forte demande non satisfaite. Alors en plus des augmentations d’horaires et de personnels, en ce qui concerne les grands musées, moi je proposerais de réserver certains jours aux particuliers, ce qui n’empêcherait pas les amants de la queue avec foule d’aller se joindre aux troupeaux des voyages organisés (qui finissent par tout gâcher !!!! ), mais permettrait à tous ceux qui aiment vraiment l’art de savourer leurs visites. Je suis sûre que parmi toutes les personnes en vacances ou en weekend qui programment la visite d’un grand musée, bon nombre d’entre eux accepterait, tout comme moi, d’y aller la nuit si cela signifie éviter la queue et la foule. Sans compter la note d’exotisme ou de mystère que certains (pas moi) trouveraient dans le fait de côtoyer les fantômes de leurs caves  à 4 heures du matin. :-))))


  sarah-k
sarah-k
20-05-08
à 16:29

Belphégor

Oui! C'est de l'esbrouffe, on peut même pas dire que c'est Parisien puisque c'était Européen.
Ce serait une très bonne idée d'ouvrir les musées quelques nuits mais je te parie qu'il y aurait encore du monde :-)))
Je sais le Louvre est pratiquement inaccessible depuis l'entrée par la pyramide, c'est pénible.
J'ai la passion du Louvre depuis que j'ai vu Belphégor en 65.

                                                

Il hantait le musée du Louvre, c'était délicieusement horrible , et quand je visitais les antiquités égyptiennes, j'avais une trouille pas possible, Osiris dans sa cryte me regardait avec ses yeux et je prenais mes jambes à mon cou, à cette époque, pas grand monde dans les couloirs pour te sauver.
Avec la nouvelle muséographie des antiquités égyptiennes, pas le moyen d'avoir peur, ils l'ont foutu dans un petit coin perdu, peut-être qu'ils lui ont même restauré les yeux pour qu'il ne fasse pas peur aux touristes.
Quelle misère la nouvelle muséographie thématique, et par là, les bijoux et par là, les momies, et le le scribe illuminé de milles feux et le mastaba avec sa file de visiteurs qui fait penser au bar-tabac du coin.
Oui! Aux antiquités égyptiennes, la nuit et sans lumières pour que Belphégor revienne !


  ImpasseSud
ImpasseSud
20-05-08
à 20:06

Re: Belphégor

Le grands musées, moi je serais pour qu'on les ouvre 24 heures sur 24, sans discontinuité, avec nettoyage et maintenance par roulement.

Quant à Belphégor, tu m'a fauché mon titre.....effacé :-)))) Car je l'avais mis, puis je l'ai effacé après avoir retrouvé la date de création. Figure-toi que je ne l'ai jamais regardé plus de cinq minutes parce qu'à moi aussi cette histoire-là faisait terriblement peur :-))))
Aujourd'hui et de nuit, au Louvre, c'est sans doute à Dan Brown qu'on pense et à son Da Vinci Code. Je n'ai pas lu le livre et pas vu le film, mais je sais quand même que son conservateur connaissait un secret susceptible d'ébranler les fondements de la Chrétienté !!!!! :-)))) Les grands musées sont des domaines fantastiques, qui doivent faire rêver, mais comment est-ce possible si, au lieu de cela, on se retrouvre comme au forum des Halles à 17 heures après avoir attendu debout pendant deux heures pour y entrer?

  Blouse-Meta
Blouse-Meta
20-05-08
à 21:11

Re: Belphégor

Ah mais non ! la revue culinaire n'est pas une
consolation des méfaits des files d'attente, Impasse,
non, c'est de la distraction volontairement choisie !
c'est en somme s'abstraire par le biais d'un plaisir,
gourmand pour moi ! (ces cuisines savantes que je
ne gouterais probablement jamais je regarde les
photographies, je ne lis pas !)
sans rien entamer de cet autre plaisir pour lequel
je suis venue. Une diversion à mon attente.

Un souvenir cruel, une visite chronométrée à la Piéta
de Rome. Après une sorte de pèlerinage de caisse de
supermarché pénible, une file d'attente sans fin.
Mon "convoi" d'une cinquantaine de personnes arrive
enfin à dix mètres de la vitre blindée, poussé par des
majordomes d'un mètre quatre vingt dix de haut et
cent vingt de circonférence, en costume Gucci et oreillettes.
Trois minutes pour aborder le beau mystère de la
transparence... Et aux suivants, manu militari !

J'en suis sortie éffarée, presque indemne.

méta

PS : Quant à La Nuit des Musées... encore une éspèce de show
où beaucoup y vont, encombrants, pour y être allé !
 

  sarah-k
sarah-k
21-05-08
à 15:04

On fait quoi ??

J'ai un drôle de souvenir pour La Piéta, à Rome, il ne me semble pas qu'il y avait une queue excessive
(il y a 20 ans) mais j'ai le souvenir qu'elle était derrière une vitre crasseuse (?) et j'ai le souvenir qu'il ne fallait pas stationner longtemps devant elle, je ne me souviens pas pourquoi.

Alors, qu'est-ce que l'on fait, on les ouvre 24h/24h ou on les ferme définitivement et on regarde autre chose, parce que l'on ne pourra jamais se trouver dans une situation idéale.

Je suis allée a peu près 5 ou 6 fois à Venise et je ne suis jamais entrée dans un musée.

Oui! Sans doute la nuit des musées est un show mais c'est quand même mieux que la nuit des super-marchés ou la nuit des morts-vivants (ça c'est pour Impasse qui n'a regardé que 5 minutes de Belphégor)
Bouh les cornes :-))!!!


  sarah-k
sarah-k
22-05-08
à 08:26

Un poète au Louvre


"On sollicitait une réflexion de celui qui n’entendait que vagabonder"

Un Poète au Louvre



  Blouse-Meta
Blouse-Meta
22-05-08
à 09:07

Re: Un poète au Louvre

Oui ! au vagabondage, l'idée me plait bien.
On va là où les portes s'ouvrent, pourvu qu'on
y trouve l'enthousiasme d'abord, et l'amitié.
voilà voilà
méta
 

  ImpasseSud
ImpasseSud
22-05-08
à 11:36

Re: On fait quoi ??

La Pietà, la dernière fois que je l’ai vue, c’était en 1994, durant la semaine qui suit le 15 août… et sans faire la queue !!! J Cette semaine-là, c’est la semaine où, chaque année, tous les Romains sont en vacances. La ville se vide et, même s’il fait chaud, c’est un véritable plaisir de tout avoir à portée de main. Le nombre des touristes a sans doute encore augmenté, mais je ne crois pas que les Romains, avec la mer et la montagne toutes proches, aient renoncé à aller faire une trempette ou passer une journée au frais.
Pour en revenir à la Pietà, moi aussi je l’ai vue dans sa cage de verre, vu qu’elle y est depuis qu’un fou l’a attaquée à coups de marteau en 1972. Ça m’a vraiment indisposée. Une sculpture derrière une vitre, ce n’est pas mieux qu’une mauvaise photo, et c’est encore pire si la vitre est sale. A défaut de Rome, il parait qu'il y en a une copie au cimetière de Passy, sous verre elle aussi.

Une œuvre d’art, il faut avoir la possibilité de l’approcher, une sculpture, il faut avoir la possibilité de la percevoir, voire de la toucher. Méta, ce n’est certainement pas toi qui diras le contraire. J Tout cela me fait penser à Dario Fo (qui en plus de prix Nobel de Littérature et acteur est également peintre) quand il raconte Léonard de Vinci, Mantegna, Caravage, Raphael, et celui qu’à l’époque et à Florence on appelait Michelagniolo et qui disait : “Tegno nelle mane occhi e orecchi”. Il faut l’entendre raconter l’histoire du « David » et du « Moise », son engagement politique, etc… C’est fabuleux, et tout ce que tu sais ressort quand tu te retrouves face à l’œuvre originale.


Si on veut diffuser le goût de la culture, il faut commencer par l’éduquer. Par rapport à l’art, j’ai eu deux chances extraordinaires, celle d’avoir un père qui s’y intéressait, et ensuite, celle de tomber, en 4ème, sur
une prof de l’histoire de l’art hors pair. Du côté des parents, on ne choisit pas, mais du côté des profs, tout le monde devrait avoir les mêmes chances.

 

Les ouvertures 1 nuit par an, les journées sans voitures, font non seulement parti du show et de l’esbroufe, mais diffusent une double idée erronée : la première, parce qu’elles créent un sorte de snobisme comme le souligne Méta ; ensuite parce qu’elles endorment les soifs de l'esprit et les scrupules des consciences.

 

Alors 7j/7, 24h/24 et 3 jours/semaine (ou 6 demi-journées) réservés aux particuliers (avec au moins 1/2 dimanche ou 1/2 samedi). :-)))


  sarah-k
sarah-k
24-05-08
à 11:29

En vrac....

Dario Fo.....et, et ,diplômé du collège de pataphysique :-)))
Bon, ok, 24h sur 24 h, j'écris à la Ministre de la Culture.
Sait-on si le "fou" était un sculpteur?
Allons à Passy !

  ImpasseSud
ImpasseSud
25-05-08
à 19:22

La mort du Louvre

Le fou de la Pietà est un certain Laszlo Toth, 34 ans à l’époque, géologue de son état, d’origine hongroise mais habitant en Australie. Il en avait peut-être marre qu’on s’en prenne aux carrières de marbre ou, au contraire, rêvait depuis longtemps d’y a aller lui aussi de son coup de marteau. Le fait est qu’il a réussi à éluder la surveillance vaticane (sans doute en extase ! :-) pendant près d’un quart d’heure. Il a été enfermé dans un asile italien pendant un an, puis renvoyé en Australie où on a perdu ses traces.

 

Pour en revenir à nos moutons, le 27 avril dernier, au cours de « Passepartout », émission artistique hebdomadaire de RAI3 que j’ai malheureusement manquée, son auteur, le très sérieux Philippe Daverio, passionnant érudit et grand pince-sans rire annonçait rien moins que la mort du Louvre. Suite à l’augmentation incroyable du nombre de musées de toute sorte, les musées qui offrent de l’art et de l’archéologie ne seraient plus que 10% du total.

« Le Louvre », d’après Philippe Daverio, « est un musée à la vocation omnivore, où on trouve de tout et le contraire de tout, et où il se passe de tout et n’importe quoi. Les toiles des très grands artistes, comme Botticelli, ou les chefs-d’œuvre de Mantegna sont snobés par les visiteurs attirés presque uniquement par la Joconde ou la Victoire de Samothrace, avec pour conséquence, l’encombrement de certains secteurs et d’autres salles désespérément vides.

On dirait presque qu’un compte à rebours historique s’est mis en marche pour le Louvre dont le parcours historique et culturel est dangereusement en déclin. Une déchéance qui s'est peut-être déclenchée symboliquement quand, à son entrée, on a posé son « monument funèbre », la fameuse pyramide voulue par Mitterrand en 1993, exactement deux cents ans après son ouverture par Robespierre en 1793.  En effet, aujourd’hui, le Louvre est quelque chose de profondément différent. En gros, il est devenu un instrument de promotion de la France, un parfait mécanisme de marketing pour diffuser le label des produits nationaux dans le monde. Ceci a inévitablement affaibli la puissance de sa fonction culturelle historique.

Curieuse cette parabole du Louvre, qui, aujourd’hui, a l’air plus orienté à la limitation des foules et de ses flux plutôt que soucieux de donner une sens plus large à sa propre fonction de conteneurs d’œuvres. Mais il est également vrai que la conception traditionnelle du musée est en train de se transformer progressivement et qu’aujourd’hui la fonction culturelle qui était la sienne est remplie de façon plus agréable et concrète par les expositions et les colocations temporaires des œuvres auprès d’autres institutions. Les œuvres d’art aussi sont en train de devenir flexibles, elles perdent peu à peu la stabilité de leur place. »
(Traduction de l'italien ImpasseSud)

 

Intéressant, non ? L'ouverture du "Louvre Abu Dhabi" va tout à fait dans ce sens. Alors, du côté de l'élargissement des horaires, on peut toujours attendre....


  sarah-k
sarah-k
26-05-08
à 17:04

La mort du Louvre

Ouais....on peut attendre longtemps.
Moi, j'aimais le Louvre parce que c'était un bric à brac mystérieux et on pouvait entrer par pleins de portes.
Du côté de Saint Germain l'Auxerrois, allez hop, les antiquités Assyriennes, jamais personne, hop les Vases grecs, un peu de monde mais si tu passais qq salles plus loins, les Etrusques, plus personne, pourquoi?
Parce que c'est du travail d'Etrusques disait un prof de l'école du Louvre :-))
J'adorais courir dans la grande galerie, les salles des grandes peintures étaient quasi vides, le Louvre, c'était comme chez toi, tu étais entourée, je ne sais pas si j'ai vraiment regardé toutes les peintures attentivement mais je les reconnaissais.
En fait, j'ai l'impression que les oeuvres d'art maintenant, c'est comme la variété, il y a un hit-parade.
Ce qui m'a vraiment dépitée, c'est l'entrée par la Pyramide, le passage obligé , la foule et dans une certaine mesure, la nouvelle muséographie thématique pour les antiquités, c'est peut-être plus intelligent, plus pédagogique mais le rêve d'un autre temps est perdu.



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom