Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)


Les Voisins de la Place

Bla bla bla bla
sarah-k : Oui ! Je veux bien chanter mais en aucun cas, je prends le RER.
castor : Ne pas prendre le RER est effectivement une sage décision.
sarah-k : Tu es à Paris ?
castor : Oui, oui
sarah-k : Ah ! Ben, on se voit alors.
castor : Le dernier bar avant la fin du monde, Samedi?
sarah-k : C'est encore la fin du monde. Non ! Samedi, mariage....
castor : Dimanche?
suzanne-r : Simplement un p'tit coucou :-)
sarah-k : Un p'tit coucou Suzanne.
suzanne-r : 14/07/07 - je re-visite mon joueb ... que c'était naïf... mais je ris encore en lisant tes commentaires :-)
suzanne-r : 14/07/17 :-))) à force de visiter mes archives :-)))
sarah-k : Hello ! Suzanne
27/08/17.
Oui ! On a passé des bons moments.




Vous l'avez dit !

RESF numéro d'urgence

contact

Sur Place

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Place des Fêtes : ce soir au cinéma

Irène Tenèze

 Irène Tenèze (Titi sur joueb) a le plaisir de nous recevoir ce jour, jeudi 24 septembre au centre d'animation de la Place des Fêtes dans notre nouvelle salle de cinéma pour son documentaire "Un 14 juillet 1939"
 
A 20.30 H
lecture des textes écrits dans les années 1980 à l’occasion de la préparation de ce film.
A 21 H
Projection du documentaire « Un 14 Juillet 1939 » (combattants républicains espagnols au Camp de Gurs près d'Oloron-Sainte-Marie dans les Basses-Pyrénées) (26’-1983)
A 21.30 H
Echanges relatifs à l’utilisation des archives et à l’exercice du souvenir.
 

 Centre d’Animation de la Place des Fêtes 2, rue des Lilas, 75019 Paris-M°Place des Fêtes/Ligne 11

Ecrit par sarah-k, à 12:12 dans la rubrique "DOCU".

Commentaires :

  titi
14-10-09
à 16:37

La mémoire n'est pas un long fleuve tranquille



Chère Sarah k.,

Je te remercie d'avoir annoncé la projection du "14 Juillet 1939" programmé par notre Centre d'Animation "Place des Fêtes". Je te remercie d'être venue et accompagnée de Ded au Couteau!

Quand j'ai, à proprement parlé, fait ce film, un professeur du VGIK (Institut de cinéma de Russie) m'a dit: "mets-toi à l'image", et j'ai catégoriquement refusé.

Au Festival d'Albi, Robert Enrico et Pierre Arditti m'ont dit ne pas m'avoir donné le Premier Prix parce que mon film ne me ressemblait pas assez... J'ai cru longtemps qu'ils avaient peut-être raison, mais je leur ai renvoyé un refus têtu.
puis, longtemps après, j'ai re-vu mon film dans sa version espagnole diffusée sur RTVE/1 (Documentos) avec en chapeau mon interview, et j'ai compris que j'avais eu raison: j'avais vieilli, j'avais mentalement certainement changé, mais mon film était intact ... Les évènements du monde humain me renvoient à l'expérience tirée de l'exploration de l'Histoire car ce film m'a construite. Et raisonne à mes oreilles le silence conscient de Luis Fernandez, silence rompu ce jour où les photographies du Camp de Concentration de Gurs (région de Pau) sont tombées entre ses mains: "je peux parler parce que la preuve est là, je suis sur 2 clichés retrouvés!"  Je peux maintenant exercer une transmission toute subjective de son récit parce qu'il m'a transmis les preuves et que j'envisage de les déposer aux Archives Départementales de Pau en espérant que les historiens et d'autres en feront bon usage.




Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom