Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)


Les Voisins de la Place

Bla bla bla bla
sarah-k : Oui ! Je veux bien chanter mais en aucun cas, je prends le RER.
castor : Ne pas prendre le RER est effectivement une sage décision.
sarah-k : Tu es à Paris ?
castor : Oui, oui
sarah-k : Ah ! Ben, on se voit alors.
castor : Le dernier bar avant la fin du monde, Samedi?
sarah-k : C'est encore la fin du monde. Non ! Samedi, mariage....
castor : Dimanche?
suzanne-r : Simplement un p'tit coucou :-)
sarah-k : Un p'tit coucou Suzanne.
suzanne-r : 14/07/07 - je re-visite mon joueb ... que c'était naïf... mais je ris encore en lisant tes commentaires :-)
suzanne-r : 14/07/17 :-))) à force de visiter mes archives :-)))
sarah-k : Hello ! Suzanne
27/08/17.
Oui ! On a passé des bons moments.




Vous l'avez dit !

RESF numéro d'urgence

contact

Sur Place

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Tiens voilà du boudin , le retour de l'abbé

 

L'abbé Pierre, le retour......

                                 Les compagnons D'Emmaüs

Cinquante ans après son appel sur les ondes durant l'hiver 1954 l'abbé dénonce l'égoisme et les politiques publiques en matière de logement et des solidarités.
Tout un symbole!

Sur le Trocadéro, militants du logement, on attendait pour le moins une critique plus que sévère de la politique des pouvoirs publics en matière de logement et de précarité.
Emporté par ton lyrisme, tu as proféré des menaces "Malheur aux gens heureux"
Tu fous les chocottes! T'es gaga ou quoi???
"Trop facile d'attendre et de compter sur les autres et sur l'état......"
Attends une seconde, je me fous deux beignes pour bien me réveiller........
Sur qui veux-tu compter sinon sur l'état en matière de contruction de logement social???
Militante  logement  depuis quatorze ans, je veux bien contruire à la rigueur une cabane en carton mais un immeuble.(je te parie, qu'il va pas tenir debout)
Il faut faire pression sur les élus selon toi, tu sais bien que les militants ne font que cela , pétitions au Ministre et aux préfectures, attente dans les couloirs des mairies pour signaler les cas les plus dramatiques et toujours la même réponse désolée: on ne peut pas faire face à la demande!
Tu sais très bien que la loi S.R.U ne s'est pas mise en place et que les élus des beaux coins préfèrent payer une amende plutôt que  laisser leurs beaux terrains pour des H.L.M*.
Tu le sais très bien qu'à Paris, le logement social n'est plus réservé aux plus faibles économiquement,et que dans les commissions d'attribution, on refuse les personnes envoyées par la P.M.L (préfecture mal logé) pour cause de ressources insuffisantes.
Qu'un logement social à Paris 19 (cinq pièces pour une famille nombreuse) coûte en moyenne 800 euros et que L'A.P.L se réduit comme peau de chagrin.
Que les crédits alloués au logement social sont passés de 670 millions d'euros à 612 millions d'euros pour 2004 (source MVT HLM) et mes impôts n'ont pas baissé que je sache!

Les expulsions locatives réalisées avec le concours de la force publique ont augmenté de 72,8 % entre 1998 et 2002 - du fait, notamment, des "consignes données par le ministère de l'intérieur pour limiter les refus" d'interventions policières.
Nous ne cessons aujourd'hui d'accompagner des locataires endettés au commissariat qui leurs signifiera, l'arrêté d'expulsion pour le mois de mars (trêve hivernale oblige)
Pendant ce temps les assistantes sociales ont un mal de chien à débloquer les F.S.L (fond solidarité logement)
 Tiens, si tu as encore la force de trainer dans les ministères, va entartrer Christian jacob, Ministre de la famille, 40.000 mères de famille en situation précaire vont devoir se passer de certaines prestations familiales, un vrai tour de passe-passe!
Alors, Alors quoi!
Il n'y a pas de politique en matière de logement social.
Le logement n'est pas un droit.

Pourquoi ne pas avoir tiré parti de ce cinquantenaire pour demander aux pouvoirs publics d'amender ou d'abandonner certaines réformes controversées.
Déja, Roland Barthes écrivait il y a longtemps à ton propos,

"je m'inquiète d'une société qui consomme si avidement l'affiche de la charité qu'elle en oublie de s'interroger sur ses conséquences, ses emplois et ses limites. J'en viens alors à me demander si la belle et touchante iconographie de l'abbé Pierre n'est pas l'alibi dont une bonne partie de la nation s'autorise, une fois de plus, pour substituer impunément les signes de la charité à la réalité de la justice."
Et moi donc!!!

* HLM: terme tombé en désuétude mais devenu générique pour parler du logement social.
On parle de PLA PLI Accord cadre etc...(selon les prêts consentis par l'état pour la construction de ces logements )



 

 


 

 

Ecrit par sarah-k, à 16:34 dans la rubrique "ACTU".

Commentaires :

  QasU
QasU
03-02-04
à 17:09

:(

Comprends pas la citation :(

  sarah-k
sarah-k
03-02-04
à 17:41

Re: :(

L'image mythique de l'abbé Pierre rassure et tranquillise, appel à la solidarité, appel à la mobilisation des générosités qui pourraient changer les choses (????) se substituant à la réalité d'une justice sociale pour tous et dans ce cas à une volonté politique (comme dans les années 70 en matière de logement social). Une citation montrant le danger qu'il y a à confondre le signe et le sens.

  QasU
QasU
03-02-04
à 17:46

Re: Re: :(

Ouh tu expliques bien ! :)
J'etais pas trop a cote de la plaque :)

Cela dit c'est exactement son discours, tout le monde doit pousser au cul des politiques ...

  sarah-k
sarah-k
03-02-04
à 18:00

Oui! Sans doute.
Mais l'abbé Pierre n'est pas toujours très clair dans ses positions politiques, ménageant la chèvre et le chou et bien souvent préférant la charité et l'appel à celle-çi !
C'est un personnage très ambivalent. 
Moins de charité, des droits...c'est ça le combat!

  QasU
QasU
03-02-04
à 19:07

Re:

Vaut mieux les 2 que rien du tout :)

  sarah-k
sarah-k
03-02-04
à 19:18

Eh bien!

Militante du logement, je n'en suis pas si sûre!
Tu as le discours de l'élu, aujourd'hui qui te parle de mobiliser les solidarités, lui a bien compris le discours .....
A Paris, 100.000 demandes de logements, avec toute la bonne volonté du monde et la solidarité on ne les construira pas les 100.000 logements!
Les bailleurs sociaux disent qu'ils ne sont pas assez aidés, le gouvernement dit qu'il n'a pas l'argent et c'est le serpent qui se mord la queue!
Je ne veux pas entrer dans les détails mais la gestion du patrimoine "HLM" d'Emmaüs" n'est pas top top :-))))
Pour le reste, bien sûr que les solidarités doivent s'exercer, les compagnons D'Emmaüs en sont bien sûr un bel exemple.

  QasU
QasU
03-02-04
à 23:14

Re: Eh bien!

Même si son discours ne change qu'une seule personne dans la durée, je pense que c'est ok :)

  sarah-k
sarah-k
04-02-04
à 14:27

Bon!

Bon ok, je te l'accorde :-)))!

  QasU
QasU
04-02-04
à 14:59

Re: Bon!

hi hi une vrai militante ... tu gardes un peu d'espoir ;p

  ImpasseSud
ImpasseSud
03-02-04
à 23:29

L'abbé Pierre en trois vies

As-tu lu l’article paru dans Le Monde, L’abbé Pierre en trois vies ?

Dans l’histoire de ces trois générations, il faut lire le chemin de « l’espoir » qui a caractérisé les mentalités des années 50 jusqu’à la fin des années 80. Les années 90 ont vécu sur les résultats des luttes et l’apogée des services sociaux, avec l’envers de la médaille cependant,  c’est-à-dire l’apparition d’une « bureaucratie sociale », avec toutes ses lourdeurs et, hélas, ses magouilles et son absence de ductilité. Aujourd’hui avec une droite au pouvoir qui rétrécit tous les fonds et privilège les plus riches, la « bureaucratie sociale » sort son vrai visage au grand jour et défend son beefsteak avec une bonne dose de mauvaise foi et dans certains cas de combines plus que douteuses. J’ai personnellement suivi des situations à vous retourner l’estomac ! Dans la conjoncture actuelle, ce qui lui importe, c’est de ne pas perdre sa place, c’est de ne pas faire le faux pas qui pourrait conduire à son démantèlement.  Peu importe si elle est inefficace (voir les effets de la canicule sans services sociaux efficaces et sans solidarité!). 
Il y a désormais plein de situations où le serpent se mange la queue. Si tu n’as pas de travail, tu ne peux pas avoir de logement. Si tu n’as pas de logement, pas de portable, tu ne peux pas trouver de travail parce que tu n’as pas d’adresse et que l'engagement immédiat n'exite plus. Pour les boulots les plus simples, comme auxiliaire de vie par exemple, qui ne demandent qu’un peu de savoir-faire dans un appartement et beaucoup de gentillesse, l’ANPE prétend un diplôme (que l’on peut acquérir en suivant une formation payante après une sélection qui élimine un bon nombre de personnes), et, de cette façon, non seulement elle est incapable de répondre à la demande, mais elle ne remplit même plus la fonction pour laquelle elle a été créée. Ensuite, il y a toutes ces solutions-bidons à court terme, emploi-solidarité, réinsertion à la vie active, qui paient mal, ne te permettent pas de t’en sortir, et font que six mois plus tard, quand ton contrat se termine, tu en es au même point ; des formations, qui, les trois-quarts du temps, n’aboutissent à aucun emploi. Et qui est-ce qui accepte de louer un appartement à ces gens-là ? (Sans parler des « associations charitables(!!!) » qui se portent garantes à un tarif d’usurier.)

Un bon service social coûte cher, et la droite au pouvoir refuse de le payer.  Il privilège les riches qui continuent à s'enrichir, licencient et ne paient pas les impôts qui devraient le financer (comme en Suède par exemple), et les charges sociales qu’on impose aux petits employeurs sont trop lourdes. Cela finit par ne générer que du chômage ou du travail au noir.

Retourne la « bureaucratie sociale » dans tous les sens, avec le système en cours les gens en grande difficulté ne peuvent pas s’en sortir.  Aujourd’hui, l’espoir est mort ! Parce que tu ne peux même plus te trouver un petit boulot qui avec beaucoup de bonne volonté et beaucoup de travail te permet petit à petit de te sortir d’affaire. Aujourd’hui. le seul espoir pour les gens en grande difficulté, c’est la solidarité.


Et ça me révolte tout autant que toi, Sarah. Moi aussi je prétends la construction de logements sociaux par l’Etat, mais je prétends avant tout le droit au travail parce que c’est lui la clef de voûte de tous les problèmes actuels. Redonner de la dignité au gens, c’est leur redonner de l’espoir, c’est leur redonner l’envie de lutter pour améliorer leur situation, pour donner un futur meilleur à leurs enfants. Peut-être que le jour où on cessera de demander à la finance de résoudre les problèmes, peut-être que le travail réapparaîtra, en rapport avec les besoins de l’homme. Voir  
Frédéric Lordon, Et la vertu sauvera le monde : Après la débâcle financière, le salut par « l’éthique » ?,  

 

Je n’ai pas suivi le discours de l'abbé Pierre auquel tu te réfères. Peut-être bien qu’il aurait dû effectivemtn dénoncer le gouvernement avec violence, mais qui écoute-t-on aujourd’hui ? Ecoute-t-on les chercheurs ? les intermittents ? les enseignants? les retraités? Les JT et les journaux sont pleins de dénonciations de scandales de gros sous, petits et grands, à la barbe des gens qui ont du mal à nouer les deux bouts, dont on vole les économies de toute une vie. Désormais l’information c’est ça. Alors peut-être qu’à son âge avancé et avec son expérience l'abbé Pierre a compris que la seule solution, pour l’instant, c’est le monde de la solidarité, celui des hommes de bonne volonté qui sont en train de reconstruire la société avec un autre regard :-)))))!


  QasU
QasU
04-02-04
à 15:02

Re: L'abbé Pierre en trois vies

Euh ben faut choisir, tu dis une seule solution mais tu en donnes deux : travail et solidarite.
Ou alors pour toi : travail et pour l'abbe : solidarite ?

  sarah-k
sarah-k
04-02-04
à 15:47

L'abbé a trois vies, zut alors!

Préambule: Le début de ma réponse va être pure styliii S-K , tu commences à connaitre:-))))

"As-tu lu l’article paru dans Le Monde, L’abbé Pierre en trois vies ?"
Il faudrait être sourd , aveugle et dans le coma pour ne pas connaitre cette histoire :-)))
Déja en 1954, l'abbé faisait la une sur Paris Match avec le bébé dans les bras.

Petit retour historique sur l'histoire du logement après guerre (à gros traits)
En 1945 on compte à peu près 400.000 logements détruits et 1.500.000 endommagés.En matière de logement la France accuse un retard considérable par rapport aux autres pays Européens. 300.000 logements sociaux seulement et un patrimoine immobilier très vétuste.
A Paris 50.000 logements sont insalubres. On assiste à un exode rural massif, autour des grandes villes ,on voit apparaitre des installations de fortune partout. On assiste à une épouvantable crise du logement. (sources CNL: confédération nationale du logement)
Il faut comprendre qu'à
 cette époque le logement est une marchandise comme une autre et l'état est très peu engagé dans le processus de construction.
En 1954 la situation est à peu près la même, on voit apparaitre le mouvement des "militants squatteurs"
Devenus "castors" ils érigent ici et là des abris en bois et qq matériaux nouveaux.
Un fait tragique va mettre le feu aux poudre, un bébé meurt de froid dans un abri de fortune.
L'abbé Pierre va lancer son appel sur les ondes radio et c'est l'onde de choc, des millions de Français n'ont pas de toit!
Des cités d'urgence vont vont sortir de terre.
En 1955 Pierre Mandes France propose une politique globale pour l'habitat, c'est par le biais de la fiscalité que le marché immobilier va changer de nature.
50.000 logements vont être réalisés par les organismes HLM mais la pénurie reste forte et 14 millions de personnes vivent dans des logement surpeuplés.
1958 , la banlieue parisienne va voir sortir de terre les fameuses ZUP (zone urbaine prioritaire)
De 1958 à 1975 , la construction de logements va être massive (tours, barres) les futurs ghettos dix à quinze ans après.
Le vrai tournant est en 1970, croissance économique et inflation galopante aidant, une partie de la population française va faire le choix de l'accession à la propriété.
Puis le premier choc pétrolier, de nouveau la crise, le plein emploi voit sa fin et avec lui la désolvabilisation des ménages. L'APL devient une aide de longue durée.
De nouveau l'habitat recommence à être le reflet des situations inégalitaires..........
C'est vraiment tracé à gros traits mais tout cela pour dire que sans une politique volontariste,on ne va pas très loin et ce n'est pas avec le gouvernement de droite que nous avons élu que nous allons aller dans un sens favorable pour l'égalité sociale.

Je te rejoins sur le thème de la bureaucratie sociale.
Beaucoup de bla-bla et peu de moyens, j'ai honte qq fois d'envoyer des personnes chez l'assistante sociale du secteur pour des questions de logement, c'est Madame YAPA et même si les personnes viennent pour des problèmes dentaires ou autres, c'est la même réponse: YAPA! de toute façon, elle n'écoute pas les gens.
Si tu n'as pas de travail, tu n'as pas de logement mais si tu as un travail peu rémunérateur tu n'as pas de logement non plus.
Les commissions d'attribution refusent de plus de personnes pour insuffisance de ressources et n'ont pas honte de le noter dans les procès verbaux. De plus en plus, les bailleurs sociaux se comportent comme des agences immobilières (caution, locapass, garanties d'associations etc)
Le problème étant qu'il y a de moins en moins de prêts d'état très aidés pour construire des immeubles à très bas loyer.

 "Pour les boulots les plus simples, comme auxiliaire de vie par exemple, qui ne demandent qu’un peu de savoir-faire dans un appartement et beaucoup de gentillesse, l’ANPE prétend un diplôme (que l’on peut acquérir en suivant une formation payante après une sélection qui élimine un bon nombre de personnes),"
Le problème est le suivant: Ce métier intéressent beaucoup de personnes non francophone et la formation est surtout un programme d'alphabétisation, il faut pouvoir lire un message une liste de courses, un mode d'emploi pour les médicaments, répondre au téléphone et autres.
A paris, je ne pense pas que la formation soit payante.

"Aujourd’hui. le seul espoir pour les gens en grande difficulté, c’est la solidarité."
C'est exactement ça! 

Le plus gros problème est l'emploi, oui!
Nous ne sommes pas dans une logique de l'emploi, aujourd'hui les gros bénéfices se font justement sur les dégraissements des smasses salariales.
Je connais le bouquin de Frédéric Lordon, il analyse  trois cas emblématiques, france Télécom, Alcatel et Vivendi et montre que les difficultés de ses entreprises doivent davantage à des choix stratégiques et financier spécifiques, dictés par les opinions dominantes sur les marchés qu'à la mégalomanie de leurs dirigeants
". Pendant qu’on en appelle à l’éthique et qu’on se figure que la vertu va sauver le monde, au moins on ne parle pas d’autre chose"

Enfin, l'abbé , j'aime pô le bonhomme Na! :-))))
Et je ne parle même pas de la pitoyable affaire Garaudy
La solidarité, la bonne volonté, j'y crois mais franchement il ne faudrait pas trop tarder!!!!

 

 

 

 

 

 


 


  tgtg
tgtg
04-02-04
à 16:32

Re: L'abbé a trois vies, zut alors!

affaire à signaler quand même!!!

l'abbé est-il vieux ou sénile?

  ImpasseSud
ImpasseSud
04-02-04
à 18:36

Et les termites?

Nous sommes donc sensiblement d'accord. Je me rappelle des premiers HLM en province... qui ont immédiatement provoqués de la défiance. La photo de Sarcelles figure dans de nombreux livres de civilisation française pour les étrangers. Bel exemple d'architecture, qui fait époque!

Par contre, il y a une chose où je ne suis pas d'accord, mais pas d'accord du tout  .... C'est sur le clin d'oeil de mon tétoucom :-)))) Je n'aurais jamais osé faire un clin d'oeil sur un problème aussi sérieux ! Y aurait-il des termites dans la construction? :-)))


  sarah-k
sarah-k
04-02-04
à 19:19

quoi ya des termites sur le joueb!

Je vais essayer de réediter ton commentaire et enlever le clin d'oeil :-)))!
ça marche, j'ai mis un sourire à la fin!
Sarcelles, c'est moche, hein!
Reste quand même Le Corbusier :-))!

  brigetjones30
brigetjones30
04-02-04
à 22:02

Re: L'abbé a trois saumons

Plein sujet: Oki, pour l'Abbé Pierre...Incontestable N° 1 de l'audimat du peuple français!!!
Mais comme tu l'as si brillamment démontré, depuis peu de choses furent changés!!! (hiver 54!) Nous avons pleins de logements vides....en plein Paris, même les étudiantes n'en trouvent plus... et de l'autre  coté toujours autant sans-logis....Avec tous ce qu'il a fait...Notre Abbé Pierre...quelle tristesse de voir que si peu a changé!!!!
Seul son Emmaüs....au moins nous pouvons constater que cela a aidé pleins de gens!!!Quand même en 5O ans....Snif, triste!

Hors sujet: Viche, vous avez gagné haute la main! Le saumon vous est acquis, et de bon coeur je rajoute du champagne! Contre Castor...quelle bataille! Bin dites donc!Qque vous êtes fortes!;)))))! Psst Sarah, ti auras une tranche de plus!lol!:))))

briget qui prépare saumon!

 

 

 


  brigetjones30
brigetjones30
04-02-04
à 22:05

Re: Re: L'abbé a trois saumons

fallait lire "Emmaüs"...snif!!!!

  brigetjones30
brigetjones30
04-02-04
à 22:51

Re: L'abbé

Oh ti sais, hein, il y a pire!!! ...Juppé.... snif....mais faut dire qu'il est un peu sénile...Euh, l'Abbé!( l'autre....qui veut-on atteindre a travers lui? ) La, la, la....Victoire au saumon...faut le manger vite sinon ça pue... 


  brigetjones30
brigetjones30
05-02-04
à 11:18

Re: Hors sujet....

La maison t'offre en plus ce magnifique bouquet!!! Tu as fait 2ième, TGTG ayante demontré la solutions in extrémis et d'après les regles de triogométrie!!!Voici, voilà!!!Bisous ma Amazone, tu ti est battue!!!Cliquez pour voir l

briget Miss Crêpe 2004!


  funambule
funambule
06-02-04
à 22:34

L'abbé a trois vies, zut alors!

Bonsoir,

Je ne vais pas revenir sur ton developpement, je suis presque d'accord sur tout donc inutile d'ajouter quelques mots de plus qui ne feront rien avancer..
Car j'avoue que j'aimerais vraiment trouver une solution, quelque chose à offrir aux questions que je me pose, aux questions que l'on me pose quand ce débat s'entame autour de moi..
et que je développe ce qui vient d'être écrit.
Car répondre, il faut une politique volontariste de ceci, de cela.. ne suffit plus aujourd'hui.
Et j'avoue, aujourd'hui, je ne parviens pas vraiment à trouver des solutions immédiates et efficaces aux problèmes liés: Emploi, Logement. ( peu importe dans quel ordre)
Alors, Si tu, vous avez ne serait ce qu'un début de réponse à m'offrir, je suis preneur..

               Merci, pour cela, et tout le reste si passionnant. 

  sarah-k
sarah-k
07-02-04
à 17:02

je te réponds dès que possible Funambule :-))!
Aujourd'hui j'ai mobilisé les serpillières, les balais et les éponges (cause abandon de maison pendant, hum, longtemps)
Demain, je vais chez mon Papa, Maman...
Alors, lundi....

  funambule
funambule
07-02-04
à 19:48

Lundi...  ou même après... depuis le temps que je cherche une réponse... qui soit satisfaisante... malgré mes réflexions....je ne suis pas à une journée
Et d'avance merci..de prendre du temps....pour cette réponse

  sarah-k
sarah-k
10-02-04
à 16:34

hum!

Quelle menteuse, je fais quand je dis lundi :-)))!
Je suis sur une production casse-bonbon et je n'ai pas beaucoup de temps en ce moment mais je tenterai de répondre à qq questions, sachant toutefois qu'il n'y a pas de réponse globale!
Préambule :Sur un billet d'humeur de ma part,quelques échanges ont eu lieu, ce ne sont bien sûr pas des réponses mais des constats sur ce que nous avons pu observer ici et là.
Les logiques sont si différentes suivant que tu sois puissant ou misérable qu'une réponse unique n'existe pas!
Effectivement se contenter de dire qu'il faut une politique volontariste ne veut rien dire du tout.
Même sous la gauche, les gouvernements n'ont pas mené toutes les réformes souhaitées ,les états occidentaux subissent des pressions tant au niveau des sphères économiques mondialisée que de leurs dettes publiques qui sont depuis longtemps aux mains des banques.
La prochaine fois, on pourrait peut-être partir de cette réflexion là.
La solidarité est indispensable car toute démocratie suppose l'existence d'un sentiment d'appartenance à une communauté ; les gouvernements doivent donc maintenir le lien social, le renforcer par la solidarité quand une tension sociale ,pauvreté, chômage, etc menace l'intégrité de la Nation.
Se donnent t-ils les moyens, en ont-ils encore les moyens....???





Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom